Présentation de la société

IFADUR SAS d’architecture est l’héritière des agences successives fondées depuis l’orée des années 1970 par Thierry Melot, architecte DPLG français reconnu, et du partenariat qu’il a établi à partir de 2005 avec Liguo Li, architecte franco-chinois diplômé de la célèbre Université Tongji. IFADUR est une société engagée dans l’architecture, l’urbanisme, le paysage et l’environnement. Sa filiale chinoise a été inaugurée à Shanghai en 2015 par Catherine Ruggeri, inspectrice générale du ministère français de la Culture, en compagnie du Maire de Jinshan.

 

Au cours de ces cinq décennies, ces architectes, leurs associés, leurs consultants et leurs collaborateurs ont construit ou étudié de l’ordre de 1 000 projets disséminés entre l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient l’Asie centrale et l’Asie-Pacifique.  Animées par une conduite des projets au plus haut niveau d’exigence professionnelle et de qualité conceptuelle, ces équipes aux compétences foisonnantes ont permis à Thierry Melot de développer un corpus théorique solide et remarqué, diffusé au cours de nombreuses publications et conférences :  les dix principes stratégiques fondateurs de la ville durable, la ville en boucle, la ville desirable, en sont les thématiques les plus marquantes, conduites par la nécessité de dégager des lignes claires d’action au cœur d’un monde toujours plus complexe. Appuyée sur la mémoire d’une tradition urbaine européenne séculaire, IFAD travaille méthodiquement les caractéristiques de chaque programme et l’écoute des besoins en présence, répondant au plus près aux attentes des maîtres d’ouvrages et des utilisateurs à travers la définition d'espaces singuliers et créatifs.

 

Pour tenter de répondre aux enjeux majeurs de  notre temps,  IFAD a structuré ses thèmes de composition autour du concept de la Ville Désirable (« Attractive City »).  Chaque projet est conduit en trois couches conceptuelles simultanées:

 

  • Analyser les défaillances et les insuffisances du système en place, ville ou bâtiments, pour proposer les remèdes issus des expérimentations internationales les plus probantes.
  • Scénariser et proposer de nouveaux espaces attractifs, capables de constituer une offre renouvelée des  modes de vie et de fonctionnement.
  • Rechercher l’enracinement culturel des projets par un travail spécifique sur la forme des lieux, la sélection des matériaux, le dessin des mises en œuvre,  afin de créer le caractère unique d’un projet significatif par sa filiation culturelle et sociale.

 

Thierry Melot  a dirigé un  grand nombre de projets internationaux, dont : l’étude de définition du réaménagement des espaces publics du Quartier d’affaires de La Défense à Paris, le renouvellement urbain du quartier de Lyon-Confluence, Plusieurs quartiers de la ville de Courbevoie, la planification stratégique de la nouvelle ville touristique de Bahreïn, et sa ville nouvelle à Bahreïn-Nord, la réalisation des  sièges français des entreprises pétrolières BP et Total, l’Institut du Pétrole d’ Ashkabat, le Parlement d’Albanie,  l’Ecole Nationale d’Administration et le musée des Civilisations noires du Sénégal, le musée des Télécommunications de Lannion etc. Avec l’équipe d’IFAD il a également remporté d’importantes compétitions et exécuté de nombreux projets en Chine, dont l’urban design et le paysage de la ville nouvelle de Hengqin à Zhuhai, la planification stratégique du cluster des industries créatives de Pékin Songzhuang, le complexe urbain tertiaire de Hefei Binhu, la conception urbaine du littoral de la baie de la Pearl River de Dongguan, la conception paysagère de Nanjing Garden Expo.

 

Au cours de ces quinze ans de participation approfondie aux projets, l’équipe dirigée parThierry Melot et Liguo Li est parvenue à diffuser les concepts innovants du développement durable et des savoir-faire français au sein d’un urbanisme opérational chinois renouvelé, tels que l’écologie et le bas carbone, l’économie circulaire,  les îlots ouverts, l’esprit du lieu, le contrôle d’échelle, la nécessité de composer et scénariser la ville.

 

Une telle somme d’expériences, acquise dans ce qu’il faut bien appeler le laboratoire mondial de la ville du 21 ème siècle, est un atout de poids aujourd’hui pour affronter les enjeux et la complexité de la fabrique urbaine européenne, et opérer les transferts de savoir-faire qu’attendent les  métropoles des continents en développement.

 

Pour y répondre, IFAD dispose de trois bureaux en propre  dans le monde, à savoir Paris, Shanghai et Shenzhen, ainsi que d’accords de partenariat stables à Barcelone et Dakar. Chacune de ces implantations, est construite sur le potentiel créatif de chaque concepteur, et la confiance en la capacité des responsables à  porter l’exigence de qualité du groupe, et proscrire la banalité et la répétition de ses réponses aux défis du siècle.

Les principales étapes

1970
1970 des années
L'Afrique
Le génie du lieu
Les premiers associés de l'agence étaient profondément immergés dans la culture et la société des capitales de l’Afrique, et engagés dans la recherche d’une architecture enracinée dans ses sources, qu’attendait d’eux le Président du Sénégal, Léopold Senghor. Ils pensaient que la modernité ne devait pas faire table rase de la culture locale et du contexte environnemental. Par conséquent, L’agence cherchait dans chaque intervention l'âme et l’écologie du territoire, et l’intègrait dans le projet à travers une écriture poétique et un savoir-construire. Les principales références sont: le musée des Civilisations noires, l’Université de Dakar, l’urbanisme de la nouvelle Capitale de Sénégal.
1980
1980 des années
Europe
Le défi du renouvellement urbain
A partirdes années 1980, les villes européennes ont été confrontées à la vétusté des infrastructures, aux pollutions atmosphériques, aux délocalisations industrielles, à la déqualification des grands ensembles. Comment revaloriser ces centres villes et tirer parti de l’attractivité de localisations avantageuses? Par le renouvellement du quartier à micro échelle, et par la volonté de désenclavement associée à l’audace de la remise en question de choix infrastructurels hérités du passé, l’agence a redonné une nouvelle attractivité à des territoires délaissés. Ses principales références sont : L’Université d’Orléans-la-source, l’aménagement des ensembles urbains de Rueil 2000 et de Lyon- Confluence, le renouvellement de l’espace public du quartier d’affaires de La Défense et la construction des quatre quartiers République, Danton, Fauvelles, et Charasse à sa périphérie, ainsi que les sièges français de BP, et Total.
1990
1990 des années
L’Asie centrale et de l’ouest
La caractéristique locale des villes nouvelles
D'abondantes réserves de pétrole ont donné aux Etats du golfe arabique les moyens de faire prospérer une série de nouvelles villes et de développements à grande échelle. En tant qu’architecte coordinateur d’un consortium d'experts français, l’ agence a mis en œuvre une analyse approfondie et une lecture des caractéristiques géologiques, hydrologiques et climatiques locales pour élaborer une conception de l'espace urbain et du territoire basée sur la reconquête des hauts-fonds maritimes et la protection de la palmeraie millénaire de Bahrain que l’urbanisation menaçait de disparition. Les principales références sont: l’aménagement de la ville nouvelle de Bahreïn Nord conquise sur la mer, le schéma directeur stratégique de Bahrain-sud et du détroit Qatar-Bahrain ; l’institut de Gaz et du Pétrole du Turkménistan, Le Parlement d’ Ashgabad, le centre médical de Doha, etc.
2000
2000 des années
Asie de l'Est
Pratique globale du développement durable
La Chine, qui s'est réformée et ouverte, est devenue l’acteur le plus actif au monde de l'urbanisation de ces quarante dernières années , au moment ou la planète prenait lentement conscience du réchauffement climatique et de l’urgence du développement durable. La question cruciale posée à la Chine a été de connaître la flexibilité de sa réserve de développement futur que lui laisse le processus d'expansion urbaine illimitée qui prévaut encore aujourd’hui. Sur la base des théories urbaines et de l'expérience accumulée au cours des dernières décennies, IFAD a élaboré sa doctrine en dix principes stratégiques pour faire la ville durable, qui canalise le tempo d’expansion à court terme tout en introspectant les limites et les reponsabilités pour le cadre de vie de la prochaine génération. Les principales références sont: l’aménagement de l’île de Hengqin à Zhuhai-Macao, le quartier des affaires de Binhu Time Square à Hefei, la conception urbaine du littoral de la baie de la rivière des Perles à Dongguan, etc.

Les principales étapes

Concevoir le cas

Nouvelles

Nous contacter contact

FR

Nous contacter

© Copyright 1999-2021, IFAD  ICP:14051575-5