2017-05-25
Conférence sur le développment durable
Le 14 janvier 2017, la troisième conférence sur le développement durable organisée par SFACS, Campus France et Club France, s’est tenue à la librairie de Banceng à Shanghai. Nous avions pour l’occasion invité quatre intervenants : M. Thierry MELOT, directeur français de l’IFADUR, Mme LIU Enfang, architecte et présidente de l’Institute of Shanghai Architectural Design and Research Co., Ltd., M. YU Sijia, ancien manager dans le département gouvernemental de l’urbanisme de Shanghai, et enfin  M. XIA Nankai, ancien professeur et directeur de thèse de l’Université de Tongji.
 
M. Thierry MELOT a présenté brièvement l’histoire du développement des villes durables et a exposé les dix principes essentiels dans le processus de construction de ces villes. Parmi ces dix principes, nous pouvons citer : les  estimations quant à la formation sociale qu’aura la ville, l’économie circulaire, les transports en commun, la gestion de l’eau, les bâtiments emblématiques de la ville, etc.
D’après M. Melot, ‘Si nous voulons qu’une ville devienne cosmopolite, nous devons non seulement considérer les aspects humains, économiques, et géographiques, mais également prendre en compte l’histoire, la religion et la culture locales pour établir le plan de la ville et lui donner du sens. ’ Sainte-Sophie, monument emblématique d’Istanbul, a été citée à titre d’exemple : ‘Ce monument incarne l’âme de la ville, reflète l’esprit qui a guidé le plan initial de la ville et marque le début du développement d’Istanbul.’ Il a insisté sur le fait que  chaque ville était unique, possédant  son propre caractère et son propre processus de développement.  Il est donc nécessaire d’innover, et non pas de copier.
 
Dans un deuxième temps, Mme LIU a présenté une partie du résultat de ses recherches sur la construction des éco quartiers dans un contexte d’explosion démographique. Elle a démontré qu’il était essentiel d’incorporer la notion  d’unification territoriale dans les éco quartiers et qu’il était nécessaire d’avoir une vision d’ensemble pour améliorer la qualité environnementale, la diminution des déchets et une utilisation plus efficace et économe des ressources énergétiques.
 
Lors de la Table Ronde, M. LI Liguo, animateur et directeur chinois de l’IFADUR, a posé des questions aux intervenants, comme par exemple : « quels changements de stratégie pouvons-nous constater au niveau de l’urbanisme à Shanghai ? ».  Pour M. YU, parmi les plus importants changements à noter, nous pouvons citer le projet de décroissance des terrains constructibles à l’horizon 2040, avec une forte probabilité pour que ces terrains deviennent des terrains écologiques. Nous pouvons également constater que de plus en plus de mesures incitatives sont prises afin d’encourager la population à avoir des comportements plus respectueux de l’environnement et moins polluants.
Enfin, M. XIA Nankai  a partagé son point de vue en tant que professeur et chercheur à l’université : "Auparavant, quand nous parlions de la faisabilité d’un projet de terrain, il fallait que ce terrain soit ‘rempli’ alors que maintenant, nous laissons toujours des espaces ‘vides’, même quand il s’agit d’un projet de reconstruction. Cela montre que nous avons une plus grande conscience du rapport entre l’homme et la nature, l’homme et l’écologie, et que nous ne nous répondons plus uniquement aux exigences humaines. C’est une nouvelle manière de concevoir les choses qui mériterait d’être intégrée dans d’autres domaines."